AFER-SFER

SFER : LE PREMIER SUPPORT DYNAMIQUE EN ASSURANCE VIE AFER
Date de valeur
Progression annuelle
Progression depuis l’origine
01/01/2009 -23,87% 99,93%
01/01/2008 2,16% 155,85%
01/01/2007 11,77% 153,69%
01/01/2006 18,02% 141,92%
01/01/2005 9,46% 104,99%
01/01/2004 15,73% 87,28%
01/01/2003 -18,09% 61,82%
01/01/2002 -7,09% 97,57%
01/01/2001 11,56% 112,66%
01/01/2000 26,07% 90,62%
01/01/1999 15,91% 51,20%

Plus de 60 % d’actions, pour dynamiser votre épargne. Un profil de risque plus agressif que DYNAFER.

Evolution de la part depuis l’origine (15/02/1995 à 15,24 euros)

(GIF)

Les performances passées ne présument en rien des performances futures.

COMPOSITION

UN RISQUE ACCRU MAIS LIMITE PAR LA DIVERSIFICATION ET L’EXCELLENCE DE LA GESTION FINANCIERE

UNE SICAV DIVERSIFIEE POUR DYNAMISER VOTRE EPARGNE
La SICAV AFER-SFER est investie au minimum à 60 % en actions, dans les grandes valeurs de la Bourse de Paris. Elle privilégie une gestion dynamique et équilibrée, entre la sécurité et la performance, pour un investissement sur le moyen long terme.
La SICAV AFER-SFER ne comporte pas de minimum garanti, ni d’effet de cliquet, seul le nombre de parts est garanti. Sa valeur reflète, à la hausse comme à la baisse, les variations des marchés financiers. Elle limite cependant la prise de risque inhérente aux fluctuations du marché des actions, grâce à sa diversification et à l’excellence de sa gestion financière.

Elle est aujourd’hui la plus importante Sicav du marché dans sa catégorie.

COMPTE RENDU DE GESTION : Bilan de gestion 2006

Nous attendions pour 2006 des résultats en hausse de 8% pour les sociétés européennes. Cette performance a été dépassée et atteindra 14% . Les valeurs industrielles ont particulièrement profité de la croissance mondiale. Après avoir surpondéré ces valeurs, nous avons écrêté progressivement certaines d’entre elles dont Alstom et Nexans. Nous avons vendu Casino, Peugeot, Havas et Business Objects car leur positionnement dans leur univers concurrentiel se fragilise, soldé Thalès objet de rumeurs récurrentes mais renforcé Safran très sous-valorisés en raison de ses difficultés dans sa branche « télécoms « , allégé notre ligne en France Télécom à une position neutre, souscrit à la mise sur le marché d’Aéroports de Paris et de Legrand, renforcé des financières : BNP, AXA, AGF, Crédit Agricole, Société Générale ; des valeurs défensives : Carrefour, Danone, L’Oréal, Pernod Ricard ; des utilities : Gaz de France, Suez, Véolia, Vinci.

Nous avons donc concentré le portefeuille et l’avons rendu plus défensif. Nous sommes revenus à un taux d’investissement en actions inférieur à notre benchmark.

Pour la partie obligataire, en directionnel, nous sommes restés globalement sous pondérés par rapport à l’indice de référence, notamment sur la partie 10 ans de la courbe Européenne. Nos interventions sur l’exercice se sont concentrés sur la déformation de la courbe. Nous avons, dans un premier temps, porté notre attention sur la partie longue en mettant en place des stratégies favorable à l’aplatissement du 10 ans-30 ans puis du 5 ans-30 ans pour des sensibilités allant de 0.2 à 0.6. Dans la dernière partie de l’exercice, nous avons commencé à mettre, doucement, en place des stratégies de pentification notamment sur la partie courte de la courbe sur le 2 ans-10 ans soit directement dans l’OPCVM soit au travers de VINCI OBLIGATIONS VARIABLES qui est un OPCVM dédié aux stratégies de pentes.

Nous sommes, en général, restés à l’écart des « obligations corporates » sur tout l’exercice. Les spreads nous semblaient toujours aussi coûteux au regard des risques encourus par cette classe d’actifs. Les montages au travers des instruments dérivés tels que les CDS (Credit Default Swap) ou CDO (Collateralised Debt Obligation) ont « artificiellement » pesé sur les marchés des obligations corporates.

En attendant une correction plus franche sur cette classe d’actifs, nous avons opportunément fait quelques opérations de trading sur des dossiers spécifiques tels que : KLEPIERRE 4.25 16, VINCI 6.25% PERP, BOUYGUES 4.50 13, AIR FRANCE 4.75 14 ou DAIMLER N 4.125 09.