AFER-PLANISFER

PLANISFER : Les actions a l’internationale en assurance vie AFER

Date de valeur Progression annuelle Progression depuis l’origine
01/01/2009 -32.31% 20.53%
01/01/2008 -10.41% 17,42%
01/01/2007 4,05% 27,83%
01/01/2006 25,50% 23,78%
01/01/2005 -1,37%

Profitez des perspectives de croissance des plus grandes valeurs boursières mondiales hors zone euro.

L’objectif de PLANISFER est d’offrir une valorisation compatible à un horizon de placement supérieur à 5 ans et de profiter principalement des perspectives de croissance des marchés américains et asiatiques.

PLANISFER ne comporte pas de minimum garanti ni d’effet de cliquet. Sa valeur reflète, à la hausse comme à la baisse, les variations des marchés boursiers. En contrepartie d’une prise de risque, ce volet d’investissement vous apportera la performance sur le long terme. Il s’adresse aux adhérents désireux d’investir sur la durée.

EVOLUTION de PLANISFER

Evolution de la part de Planisfer depuis l’origine (le 06/07/2004)

Les performances passées ne présument en rien des performances futures.

COMPOSITION

PLANISFER est investi à plus 60 % en actions internationales hors zone euro, avec un choix de titres ou d’OPCVM gérés par des sociétés sélectionnées pour leur compétence sur certaines zones géographiques dont notamment l’Asie ou les pays émergents.

COMPTE RENDU DE GESTION : Bilan de gestion 2006

L’année 2006 a été une nouvelle fois une bonne année pour les actions internationales. Les grandes places financières ont affiché des performances comprises entre 7% et 16% en monnaie locale. Malheureusement, la faiblesse du dollar et du yen, qui se sont dépréciés d’environ 10% contre la monnaie unique, a considérablement réduit la performance d’un investisseur en euro. Notre taux d’investissement moyen en action a fluctué entre 85 et 100% au cours de l’année écoulée afin de tirer partie des mouvements à la baisse puis à la hausse des marchés. Ainsi, il était de l’ordre de 85% en début d’année, ramené à 100% en juillet après la correction des places financières et 90% à la fin de l’année ; concernant, notre politique d’allocation géographique, nous avons réduit notre sur exposition sur le Japon. Quelque soit la zone géographique la progression des bénéfices a profité aux marchés. Aux Etats-Unis, la croissance anticipée de l’ordre de 13 % a été revu à la hausse de trois points dans la deuxième partie de l’année. Au Japon, les anticipations de 12 % ont été accrues de six points dans la seconde partie de l’année. Dans l’ensemble, du fait d’un cycle haussier en amélioration des bénéfices des sociétés l’année fut bonne malgré les devises.

Les opérations de couverture sur le dollar initiées à la fin de l’année 2005 ont permis de limiter les effets négatifs de la baisse du billet vert sur nos investissements sur la bourse américaine.