Le Fond Garanti AFER

FOND EURO AFER : La reference en assurance vie depuis 30 ans
     ANNEE  TAUX BRUT   TAUX NET
2010 4,01% 3,52%
2009 4,62% 4,12%
2008 4,85% 4,36%
2007 4,92% 4,42%
2006 4,83% 4,33%
2005 4,91% 4,41%
2004 5,25% 4,75%
2003 5,55% 5,05%
2002 5,80% 5,30%
2001 6,23% 5,72%
2000 6,65% 6,14%
1999 6,74% 6,23%
1998 6,73% 6,22%
1997 7,03% 6,52%
1996 7,35% 6,84%
1995 7,95% 7,44%
1994 8,24% 7,72%
1993 9,82% 9,30%
1992 9,79% 9,27%
1991 9,76% 9,24%
1990 9,75% 9,22%
1989 10,14% 9,62%
1988 10,58% 10,05%
1987 10,88% 10,35%
1986 12,04% 11,51%
1985 12,62% 12,09%
1984 13,52% 12,98%
1983 16,68% 16,13%
1982 15,33% 14,78%
1981 14,01% 13,47%
1980 13,08% 12,54%
1979 11,48% 10,95%
1978 11,08% 10,56%
1977 10,31% 9,79%
Attribution définitive des résultats : l’effet de cliquet

Lorsqu’un exercice est terminé et que la répartition des bénéfices financiers a été inscrite dans le Fonds Garanti, elle ne peut plus être remise en cause.

Ce mécanisme met votre épargne à l’abri des aléas boursiers. Il agit en effet comme un cliquet. Une démonstration évidente en a été apportée à plusieurs reprises depuis la création de l’AFER, notamment lors de certains krachs boursiers. Les assureurs AVIVA VIE et SEV garantissent définitivement le maintien total des résultats acquis au 31 décembre.

UN FOND SECURITAIRE

LA RECHERCHE D’UN RENDEMENT REGULIER ET DEFINITIVEMENT ACQUIS.

Le Fonds Garanti a pour vocation de vous apporter la sécurité.

La structure de son portefeuille se caractérise par une très forte proportion d’obligations (de l’ordre de 87%) et des choix d’investissements privilégiant les émetteurs de grande qualité.
* Obligations et assimilées

Composition du Fonds Garanti au 31/12/2005

La qualité de nos émetteurs

UNE REMUNERATION OPTIMALE :

10 000 €uros investis sur le Fonds Garanti depuis le 01/01/1977 sont devenus au 31/12/2005 :
123 895 €uro (avant prélèvements sociaux).
Evolution comparative de l’inflation et de la rémunération nette (hors PS)

LA GESTION FINANCIERE : bilan 2006

Au cours de l’année 2006, la structure du portefeuille AFER (31,9 Md€ en valeur boursière) à quelque peu évolué.
La partie investie en obligations est restée relativement stable en valeur de marché dans un environnement de hausse des taux, le montant des acquisitions s’est élevé à 3,133 milliards alors que le montant des cessions a été de 475 M€ et le cash flow d’assurance a été négatif de 1,624 Md€ en raison des transferts importants liés à Fourgous.

La partie investie en actions a été légèrement renforcée de 4,4 % à 5,3 % de l’actif, même si des prises de profit ont été réalisées tout au long de l’année et notamment en avril et octobre.

Pour réaliser ces opérations outre les remboursements d’obligations pour 1,868 Md€ et les produits financiers du fonds, nous avons utilisé une partie de la trésorerie ce qui a eu pour conséquence de ramener son niveau de 9,9 % à 7,1 % après avoir été réduite à 5,2 %. Ce volant encore très significatif nous permet d’avoir en cas de besoin une forte réactivité sur les marchés obligataires et en tout état de cause, il n’est pas pour l’instant préjudiciable au fonds compte tenu de la courbe des taux.
Au cours de l’exercice écoulé les achats d’obligations se sont élevés à € 3,1 Mds, répartis entre :

– 2,448 Mds € (78 %) en titres à taux fixe et
– 684 M € (22 %) en titres à taux variable dont 37 % indexés sur le court terme et 63 % sur le long terme.

Nos choix d’investissement ont largement favorisé les emprunts d’Etat et assimilés et le secteur financier ( 2,737 Mds €), alors que nous avons délaissé le secteur industriel où les spreads (écart de rémunération par rapport à celle des emprunts d’état) sont restés extrêmement faibles (396 M €).

En raison de l’absence de hiérarchie sur la courbe des taux dont les échéances longues rapportaient à peine plus que les échéances courtes, nos investissements se sont plutôt focalisés sur des titres d’une durée comprise entre 5 et 10 ans.

Toutefois, cette logique a connu des exceptions lors des deux épisodes de remontée des taux, en mai et juillet où nous avons rallongé la durée des titres.

Le taux de rendement des emprunts à taux fixe achetés durant l’année ressort à 4,35 % pour une vie moyenne de 10,86.

Les remboursements d’obligations dont le revenu global atteignait 6,70 % se sont élevés à 1,868 Md € . Les ventes qui ont majoritairement porté sur le secteur privé n’ont pas été très importantes. Elles se sont élevées à 475 M €, dégageant des plus-values de l’ordre de 4 M €.

Le portefeuille actions a enregistré quelques mouvements significatifs, même si globalement il n’a remonté que de 0,9 %. Nous avons principalement lors des dégagements de plus values effectuées, réinvesti l’essentiel des liquidités générées vers des produits de la gestion alternative dont la sensibilité aux marchés actions étaient en grande partie couverte à travers des stratégies privilégiant la protection du capital investi. Ainsi, le portefeuille actions traditionnel est passé de 3,6 % à 3,7 % tandis que le portefeuille de gestion alternative est passé de 0,8 % à 1,6 %.

TAUX GARANTI

Les Sociétés d’Assurances, partenaires de l’AFER, garantissent solidairement une progression de votre épargne dans le Fonds Garanti correspondant au maximum autorisé par les pouvoirs publics.
Bien évidemment, l’intégralité des résultats financiers nets obtenus chaque année vous est attribuée, au-delà de cet engagement minimum.